3 raisons pour lesquelles les assistants vocaux vont revisiter votre Marketing Digital

a publié cet article le 22/06/2017

Assistants Vocaux Amazon Echo & Echo Dot

Les assistants vocaux intelligents – Amazon Alexa, Google Home et consorts – ouvrent de véritables perspectives pour les entreprises de consolider les relations qu’elles ont avec leurs leads, leurs clients ou leurs communautés de fans. Ils pénètrent au cœur des foyers, se font appeler par leur prénom et proposent de multiples interactions qui vont revisiter le quotidien des membres de la famille.

Si l’écrit et l’oral ont toujours cohabité dans les interactions online, l’usage de l’écrit a plutôt prédominé avec les Whatsapp, Slack ou FB Messenger. Or les cartes pourraient bien être rebattues avec l’émergence des assistants vocaux … Voici donc 3 évolutions attendues sur le Marketing Digital !

 

1. La recherche vocale est l’avenir de l’acquisition de trafic

Selon une enquête Global Web Index, 20 % des recherches mobiles dans le monde sont faites à l’oral, notamment chez les 13-18 ans. En outre, fin 2016, Google annonçait qu’une requête sur cinq enregistrée sur son application mobile était une recherche vocale.

Il semble bien que la recherche vocale soit en train de devenir le nouvel eldorado de l’acquisition de trafic sur le web. Elle ouvre, en effet, de nouvelles perspectives Webmarketing : des requêtes plus longues (au-delà de 4 ou 5 mots, ce qu’on appelle la « longue traîne »), bénéficiant de formulations plus naturelles (sur le ton de la conversation) et souvent proposées sous forme de questions. Pour les marketeurs, c’est l’opportunité de s’adapter à des recherches plus précises et d’attirer un trafic mieux qualifié (donc des clients prêts à acheter) et ainsi d’améliorer leur ROI.

Les interfaces comme Siri (Apple) ou Cortana (Microsoft) limitaient jusque-là les interactions à des échanges basiques. Mais l’apparition d’Alexa, puis de Home, contribue à donner une place encore plus spécifique à la commande vocale : pouvoir tout contrôler à domicile – ou presque – à l’aide du seul son de sa voix. C’est ainsi tout l’univers personnel du consommateur qui s’ouvre aux marketeurs.

 

2. Plus de données pour une meilleure personnalisation

En multipliant les applications vocales disponibles (près de 8 000 skills pour Amazon Alexa), les assistants personnels connectés permettent aux utilisateurs de réaliser de nombreuses actions. En parallèle, ces assistants collectent des données sur les demandes des utilisateurs et les intègrent dans leur système pour proposer des réponses toujours plus adéquates.

Chacune des interactions entre l’appareil et son utilisateur génère d’importants volumes de données. Ce qui signifie qu’à chaque fois que le consommateur utilise Amazon Alexa ou Google Home pour réaliser une action (par exemple acheter des billets de train, se renseigner sur la séance d’un film ou réduire la quantité de lumière qui entre dans la pièce), les entreprises concernées obtiennent des informations supplémentaires sur ses comportements, ses habitudes, ses préférences, ses envies…

Ainsi, les marketeurs en possession de ces précieuses données seront en mesure de les analyser et de concevoir des offres promotionnelles personnalisées destinées à répondre avec précision aux besoins de l’utilisateur. Une façon de consolider le lien de confiance !

 

3. Des recommandations en guise de publicités

Plusieurs médias ont fait état d’une anecdote concernant Google Home : des utilisateurs américains ont reçu, de la part de leur assistant personnel, une suggestion pour aller voir un certain film à la suite d’une demande anodine. Google s’est défendu en parlant de « recommandation » liée à la fonctionnalité Ma Journée, plutôt que de « publicité » au sens strict.

Cette anecdote montre le potentiel marketing important de ces assistants intelligents, qui sont également des canaux d’acquisition privilégiés. Sous la forme d’une recommandation, Alexa ou Home pourraient tout à fait suggérer à l’utilisateur de se procurer tel produit ou de se renseigner sur tel service, en fonction du contexte. Cette suggestion serait glissée innocemment après une réponse générique et s’adapterait aux habitudes de consommation de l’utilisateur (s’il a déjà fait appel à ce service ou acheté ce produit auparavant, par exemple). Celui-ci serait ainsi incité à passer commande directement via son assistant !

Amazon Alexa et Google Home représentent, pour les marketeurs, une occasion en or : celle de pouvoir pénétrer dans les foyers de leurs prospects et clients, sans jamais se montrer intrusifs, afin de leur proposer des produits et services personnalisés, bien pensés et surtout au bon moment.

 

***

 

Il est certainement un peu tôt pour confirmer le potentiel mais les chiffres de ventes 2016, les prévisions 2017 et le fait que tous les géants de la high-tech lancent des programmes dans ce sens, démontre un potentiel massif auquel il convient de s’intéresser sérieusement.

Dès lors que l’usage va devenir prégnant et naturel, les impacts sur le Marketing Digital vont être considérables car les assistants vocaux intelligents vont tout simplement devenir un nouveau canal digital sur lequel les entreprises pourront accroître leur visibilité, leur acquisition et leur proximité avec leurs clients.

Envie de faire partie des first movers ? Parlons-en ! Nous pouvons vous accompagner.

 

Cet article est publié dans Marchés & Tendances

As a polyvalent product marketer, I'm covering the entire customer lifecycle. I spend my days paying attention to customer interactions, product usability and distribution. Family man and outdoor lover, I also particularly love sailing.