Les 5 grandes tendances du marketing digital en 2018

a publié cet article le 13/12/2017

Tendances marketing digital 2018Le marketing digital est un domaine vivant : il évolue continuellement, en fonction des technologies, des besoins des entreprises et des habitudes des consommateurs. Dans ce contexte, être un bon webmarketeur, ce n’est pas seulement appliquer des recettes actuelles. C’est aussi assurer une veille continue afin d’être toujours au fait des innovations et des évolutions. Pour vous permettre de garder un temps d’avance sur vos concurrents, voici les 5 grandes tendances du marketing digital qui marqueront l’année 2018 !

 

1. De nouveaux formats à intégrer : les vidéos et les GIFs

Le but du marketing est d’attirer l’attention des consommateurs – et c’est encore plus vrai dans une démarche de « pull marketing », quand il s’agit d’attirer les prospects vers vos contenus et vos offres en vous démarquant le plus possible de la concurrence.

Pour y parvenir, l’une des méthodes privilégiées consiste à utiliser les contenus et les formats en vogue. En 2018, nul doute que la vidéo et le GIF tiendront le haut du pavé.

D’une part, le vidéo marketing est en train de prendre de l’ampleur. Le spécialiste de l’informatique Cisco a estimé que la vidéo pourrait représenter en 2020 jusqu’à 82 % du trafic web mondial (+ 12 % par rapport à 2015). Quand ils recherchent des produits ou des services, les représentants de la tranche des 25-49 ans passent quasiment 80 % de leur temps à regarder des vidéos en lien avec leur projet. Les plus de 50 ans y consacrent les deux tiers de leur temps.

D’autre part, le GIF a connu une croissance exponentielle en peu de temps. Cette image animée sera de plus en plus utilisée dans le cadre du webmarketing. Elle permet de capter l’attention des internautes et de les inciter à partager ou commenter des contenus sur les réseaux sociaux. Dans les mails, les GIFs sont également très efficaces : leur présence augmente le taux de clic et le taux de conversion.

 

2. Le webmarketing à l’ère de la recherche vocale

Vous ne l’ignorez pas : la recherche vocale fait désormais partie du quotidien des utilisateurs. Une étude Google de 2017 a montré que 75 % des Britanniques effectuent des recherches vocales de façon régulière et que 42 % des sondés le font au quotidien. En tant que marketeur, vous avez sans doute commencé à vous intéresser de près à cette tendance, La vraie nouveauté réside ailleurs : dans la démocratisation des assistants intelligents. Amazon Alexa et Google Home (des enceintes smart qui réalisent des actions en réponse à des commandes vocales) sont venus rejoindre les interfaces déjà existantes comme Siri (Apple), Cortana (Windows) ou « OK Google » (Android).

Pour vous, il s’agit non seulement d’adapter vos campagnes webmarketing à la recherche vocale, avec tout ce que cela implique au regard du référencement naturel (notamment la disparition progressive du mot-clé générique, au profit de la longue traîne). Mais également d’intégrer les nombreuses possibilités offertes par les assistants personnels à la façon dont vous envisagez votre communication, pour aller vers toujours plus de personnalisation.

 

3. La data au cœur de vos campagnes marketing digital

Tout marketeur data-driven est d’ores et déjà incapable de vivre sans elle : la donnée est la pierre angulaire d’une stratégie webmarketing réussie. Elle est au cœur de la méthodologie Inbound, de la création de contenus et d’une démarche ROIste. Bref, elle est devenue totalement indispensable… et continuera de l’être en 2018.

Avec, toutefois, une spécificité : la place majeure que devrait occuper la question du marketing prédictif. En 2017, déjà, collecter et stocker la data ne suffit plus à optimiser ses leviers marketing – il faut encore l’exploiter à bon escient. L’année prochaine, cette tendance poursuivra son développement tout en dardant ses tentacules dans des directions nouvelles, comme les possibilités offertes par l’intelligence artificielle et par les applications de messagerie instantanée. Il s’agira de plus en plus d’anticiper les besoins des consommateurs pour les toucher au plus tôt dans leur parcours d’achat.

En ce sens, les outils relatifs à la donnée (Google Analytics, indicateurs de performance, CTA et formulaires, Call Tracking…) seront les stars du webmarketing en 2018.

 

4. L’IA -intelligence artificielle- comme accélérateur 

L’année qui vient de s’écouler a été marquée par l’importance de l’expérience utilisateur. Aujourd’hui, il est plus que jamais indispensable de proposer une navigation fluide et intuitive, de prendre en compte les usages mobiles et de personnaliser toujours plus le parcours d’achat des prospects.

Qu’en sera-t-il demain ? Cette tendance va se poursuivre… et se renforcer, grâce aux progrès de l’intelligence artificielle. Les chatbots, notamment, vont gagner en qualité et en présence. Ces robots conversationnels sont déjà capables d’interagir de façon basique avec les internautes, pour répondre à leurs premières questions et les digérer vers les interlocuteurs compétents. Et les marketeurs n’hésitent plus à s’en servir : 100 000 chatbots professionnels ont fait leur apparition sur Facebook Messenger depuis avril 2016.

Les seuls vrais freins à une utilisation plus massive de ces technologies résident dans la limitation des échanges et dans l’hétérogénéité des niveaux de qualité offerts. Autant de problématiques que le développement de l’intelligence artificielle tendra à faire disparaître, jusqu’à ce que les chatbots deviennent des interlocuteurs indissociables des humains (du point de vue des utilisateurs).
Selon les estimations, 40 % des interactions sur appareils mobiles pourraient être prises en charge par ces technologies d’ici 2020. Dans le même intervalle, 80 % des entreprises adopteraient un robot conversationnel. Il est donc plus que temps de s’y mettre !

 

5. L’avènement de l’indexation « Mobile First »

Dexem a récemment assisté à une conférence de l’expert SEO Olivier Andrieu, organisée par l’association www.bzh. Plusieurs éléments intéressants en sont ressortis.

Vous devez le savoir, le trafic Web Mobile a pris une ampleur sans précédent. Il représente aujourd’hui 53% du trafic Web mondial et 31% du trafic Web en France (StatCounter). Tout naturellement, Google, dans sa logique d’expérience utilisateur, prend en compte ces évolutions.

Jusqu’à maintenant, l’indexation d’un site Web par Google se faisait par rapport à sa version Desktop. Aujourd’hui la tendance s’inverse et devient « Mobile First ». Les robots d’indexation de Google commencent à exclusivement prendre en compte les versions mobiles des sites Web.

Pour les webmarketeurs que vous êtes, cela signifie deux choses. Le responsive design est encore plus indispensable qu’il ne l’était. Ensuite, le contenu mobile doit être au moins équivalent au contenu de la version Desktop. Encore aujourd’hui, certains sites Web mobiles ne sont que des variantes très allégées de leurs versions Desktop. Ce qui bientôt les pénalisera en termes d’indexation et donc de référencement. En somme, 2018 sera l’année du m-marketing – ou ne sera pas !

 

***

Cet article est publié dans Call Tracking, Marchés & Tendances

Product Marketing Manager Toujours à l'écoute de nos clients & leads, je jongle tous les jours entre Product, Demand et Customer Marketing sur l'ensemble de nos solutions pour les satisfaire !