Interview de Grégory Biondo : la formation est essentielle pour mettre en place une stratégie digitale efficace

a publié cet article le 26/02/2018

Dexem a eu la chance d’échanger avec Grégory Biondo, formateur et consultant en stratégie digitale sur le thème de la formation en marketing digital. A la tête de l’agence Hetiss et de sa branche de formation Référencement Formation, il partage aujourd’hui son expertise dans le domaine avec nous.

Bonjour Grégory, merci pour cette interview ! Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Grégory Biondo

Je m’appelle Grégory Biondo et je suis formateur et consultant en Stratégie Digitale. J’accompagne au cours des missions qui me sont confiées des entreprises à développer leurs activités à travers les différents supports et canaux digitaux.

Mon champ d’intervention s’étend du conseil stratégique jusqu’à la mise en place opérationnelle en passant par la transmission via la formation.

 

Quels sont les enjeux du marketing digital auxquels vous devez faire face avec vos clients ?

La sphère du marketing digital est complexe et dispose de multiples facettes. Rajouter à cela une évolutivité croissante (due aux technologies), et vous obtenez des enjeux de plus en plus difficiles à cerner et à appréhender pour les entreprises ! D’autres problématiques comme le décalage de « digitalisation » des générations viennent aussi parasiter certaines idées reçues sur la présence d’une entreprise sur le Web.

Dans ce contexte, il est important de clarifier et aussi de mettre en avant une philosophie ROIste du marketing digital.

 

J’imagine donc que la formation est essentielle pour leur donner toutes les clés face à ces enjeux ?

Complétement ! La formation peut servir deux causes à la fois.

Premièrement : Le travail en amont d’une transition digitale pour une entreprise. Il est important d’avoir une vision lucide et précise des actions et leviers qui peuvent être activés pour performer à travers les canaux digitaux.

Deuxièmement : La transmission et l’acquisition de la compétence. Une fois le virage de la transition digitale réalisée en interne, il est important de faire monter en compétences les collaborateurs afin d’avoir une gestion et maintenance de celle-ci qui se bonifie avec le temps. Trop souvent les entreprises s’arrêtent à la mise en place d’actions sur le digital, mais pour performer avec ses actions il faut les optimiser et pour cela un suivi et une analyse de celles-ci sont obligatoires et cela demande de la compétence.

 

D’après votre expérience, la formation online en en self-service est-elle suffisante ? Ou mieux vaut faire un appel à un formateur comme vous pour déterminer son niveau réel et les contenus les plus adaptés pour progresser ?

Il ne faut pas tomber dans une opposition des techniques d’e-learning avec la formation présentielle. Bien au contraire je dirais : il faut les complémentariser !

Les formations online fonctionnent très bien dans les contextes d’acquisition de micro-compétences ou pour faire du suivi pédagogique.

Les formations présentielles quant à elles vont avoir un impact décuplé si elles sont personnalisées vis-à-vis d’un collaborateur, d’une entreprise, d’un secteur d’activité ou autres segments de regroupement. C’est pour cela que j’ai axé mes formations sur de l’intra-entreprise (une seule entreprise) et en sur-mesure (avec un plan de formation personnalisé).

Il m’arrive aussi de collaborer avec des chambres consulaires pour travailler de l’éveil à la transition digitale sur des filières spécifiques ou des micro-territoires « en difficultés ». Dans ce cadre-là je réalise des formations inter-entreprises mais avec une homogénéité du public d’apprenant.

 

Comment vos clients perçoivent-ils la valeur ajoutée de vos formations ? Quelles sont les sujets qui ont le plus de succès ?

Généralement ce qui revient le plus souvent c’est : « Ah oui quand même, tout ça ! ». Faire une démarche de formation c’est aller plus loin que le bout de son nez et c’est découvrir ce qui se cache en dessous de la pointe visible de l’iceberg, et évidemment c’est pour la plupart une surprise de taille !

Concernant les thématiques de formation du moment, certaines comme le référencement (naturel ou sponsorisé), les réseaux sociaux (avec le social selling) et la digitalisation de la relation client (avec toutes les problématiques qu’engendre le Mobile) ont clairement le vent en poupe, et à mon sens encore pour quelques temps aux vues des évolutions technologiques et de marché.

 

De nombreux éditeurs, comme Google Analytics, Google AdWords, Hubspot, etc, proposent des certifications online. Pensez-vous qu’il soit intéressant de les passer ?

Les formations Google… Je les ai toutes faites ! C’est très bien pour monter en compétences sur les outils. Mais la vraie question c’est plutôt : Est-ce suffisant ? Maitriser l’outil sans avoir la vision ni la compréhension stratégique reste très limitatif, et souvent cela amène à des erreurs d’orientations des campagnes webmarketing et donc cela diminue grandement leurs performances.

 

Au-delà des formations, c’est surtout la curiosité qui permet de continuer à apprendre de toutes les nouveautés du marketing digital. Quels sont vos conseils pour celles et ceux qui veulent démarrer une veille (fréquence, médias, réseaux sociaux, influenceurs) ?

Avant de donner des conseils, déjà je les féliciterai car démarrer une veille sur le marketing digital c’est prendre conscience de l’évolutivité de ce secteur et donc d’anticiper.

Pour des conseils plus pragmatiques, n’hésitez pas à vous inscrire aux Newsletters des « gros » médias dédiés au Webmarketing comme : Thinkwith Google, Strategies.fr, Webmarketing-com.com, RelationClientMag.fr, Journaldunet.com, etc…

Dans la même optique mettre en place une veille ciblée sur Twitter via des « Listes » peut faire sens.

Enfin n’oubliez pas de parler avec des « vrais gens », pour cela rien de tel que l’inscription à des MeetUp et conférences de votre région.

 

Y-a-t-il un sujet que nous n’avons pas abordé mais qui vous tient particulièrement à cœur ?

Plutôt un proverbe de ma grand-mère d’origine italienne : « chi va piano va sano » (Qui va doucement va surement). Faire une démarche de formation en marketing digital c’est comprendre que pour faire resplendir un édifice il va falloir poser chacune des pierres avec une attention particulière.

 

***

Merci Grégory pour votre disponibilité et à très bientôt !

Cet article est publié dans Call Tracking, Marchés & Tendances

Product Marketing Manager Toujours à l'écoute de nos clients & leads, je jongle tous les jours entre Product, Demand et Customer Marketing sur l'ensemble de nos solutions pour les satisfaire !