Amazon Alexa et Google Home, un potentiel formidable pour les marketeurs !

a publié cet article le 07/06/2017

Amazon Alexa assistant vocal pour la maison

Les assistants vocaux intelligents commencent sérieusement à s’inviter dans nos foyers et feront partie des cadeaux numériques les plus prisés au pied des sapins au prochain Noël. Avec Amazon Alexa lancé il y a 2 ans, Google Home qui commence à trouver sa place dans les foyers américains et Apple HomePod qui vient d’être annoncé, les géants de la High-Tech investissent fortement sur ce qui pourrait bien être une nouvelle révolution technologique !

Car avec ces appareils capables de comprendre les commandes vocales de l’utilisateur, les entreprises ont une formidable opportunité de pénétrer dans le foyer et d’interagir avec chaque personne pour faire, en quelques sortes, « partie de la famille ». Ils représentent donc véritablement un potentiel formidable pour les marketeurs.

 

« Hey Alexa », « Ok Google »

Amazon Alexa et Google Home sont des assistants vocaux connectés à Internet, capables d’appliquer des commandes formulées par la voix de l’utilisateur pour lui apporter des réponses à ses questions et pour réaliser les actions demandées. Dotés de la technologie du « machine learning », ils peuvent évoluer au fil de leurs interactions, apprenant du langage de l’utilisateur et s’adaptant à ses habitudes pour mieux les devancer.

Le but ? Rendre la vie quotidienne encore plus simple et la communication encore plus fluide. Alexa et Home peuvent par exemple entre autres :

  • lancer des applications (pour diffuser de la musique ou des films en streaming, par exemple) ;
  • envoyer des messages depuis un smartphone ;
  • donner des informations en temps réel (météo, actualités, trafic) ;
  • gérer des recherches ou des achats en ligne ;
  • contrôler d’autres appareils connectés (des ampoules pour moduler la luminosité, des thermostats pour réguler la température, etc.).

Pour interagir avec ces assistants vocaux, il suffit d’énoncer une commande pour les réveiller : « Hey Alexa » pour Amazon et « Ok Google » pour Google Home. Ensuite libre aux utilisateurs de déclencher des dialogues ou des actions en exécutant des applications vocales, appelées Skills pour Alexa et Actions pour Google.

 

30 à 50 millions de foyers équipés fin 2017 ?

Bien que disponibles uniquement en langue anglaise pour le moment, Amazon Alexa et Google Home connaissent déjà un grand succès. Ainsi, Amazon aurait déjà vendu plus de 5 millions d’exemplaires de son enceinte Echo (à laquelle l’assistant Alexa est intégré), dont 4 millions rien qu’en 2016, selon une étude Consumer Intelligence Research Partners. S’il est encore trop tôt pour parler des ventes du Home, lancé fin 2016, nul doute que la force de frappe de Google lui promet un bel avenir.

Amazon va lancer le device à l’automne 2017 en France et s’attend à en vendre environ 25 millions en 2017 à l’échelle de la planète. Et si Google n’a encore rien annoncé pour la France, leur site Web est déjà prêt pour accueillir les visiteurs francophones …

Alors évidemment, les marketeurs du monde entier regardent de près ces chiffres. Et pour cause, Amazon Alexa et Google Home notamment pourraient bien représenter ni plus, ni moins un nouveau canal de communication entre les marques et leurs communautés de clients, prospects et fans.

 

Un nouveau canal digital pour les marketeurs

Si l’on sait, comme Google l’a annoncé fin 2016, que près de 20% des recherches sont déjà réalisées en commande vocale (en particulier chez les moins de 20 ans), il semble bien que la recherche vocale soit en train de devenir l’avenir de l’acquisition de trafic. Pour les marketeurs, c’est l’opportunité de saisir cette nouvelle tendance pour améliorer leurs positions et surtout pour attirer un trafic encore plus qualifié pour augmenter les conversions.

En parallèle de la recherche vocale, les nombreuses applications vocales (déjà près de 8000 pour Amazon Alexa) disponibles permettent aux utilisateurs de bénéficier de nombreuses commandes vocales. Ces commandes vont permettre aux marketeurs de collecter une masse de données importante pour comprendre davantage ce que veulent leurs clients, les questions qu’ils se posent, les informations qu’ils recherchent. Grâce à ce Big Data, les marketeurs pourront concevoir des expériences utilisateurs encore plus personnalisées pour consolider le lien de confiance.

En faisant partie – relativement naturellement – du quotidien des foyers, les consommateurs vont créer un lien affectif de confiance avec le service. Et celui-ci qui connaîtra les habitudes de la famille pourra proposer des recommandations en guise de publicités. Sous la forme de recommandations ciblées dans un contexte précis, l’utilisateur serait ainsi incité à « acheter » au moment le plus opportun pour lui.

 

***

Amazon Alexa et Google Home (attendons de voir le véritable usage de l’Apple HomePod) représentent donc une occasion en or pour les marketeurs : celle de pouvoir pénétrer dans les foyers de leurs prospects, clients et communautés de fans, sans jamais se montrer intrusifs, afin de leur proposer des produits et services personnalisés, bien pensés et surtout au bon moment.

 

Cet article est publié dans Marchés & Tendances

As a polyvalent product marketer, I'm covering the entire customer lifecycle. I spend my days paying attention to customer interactions, product usability and distribution. Family man and outdoor lover, I also particularly love sailing.