illustration-faq-1-imf20-la-mise-en-place-du-call-tracking

FAQ #1 La mise en place du Call Tracking5 min read

18 février 2020 | Marketing

Comme l’an dernier, notre masterclass à l’Inbound Marketing France 2020 « Retour d’expérience : Comment renforcer votre stratégie digitale en mesurant vos appels téléphoniques ? », animée avec Peterson.fr, nous a permis de répondre à de nombreuses questions que vous vous posez sur le Call Tracking.

Dans cette première FAQ de l’année, les questions concernent la mise en place du Call Tracking. Comme pour de nombreux outils Web, elle dépend essentiellement de votre besoin et des objectifs que vous souhaitez atteindre. Le Call Tracking apporte aux équipes Marketing des réponses adaptées à leur contexte, leurs audiences et le volume d’appels traité au quotidien.

Sur ce, voyons ce que nous apprend cette FAQ #1 !

 

Doit-on mettre en place un numéro de téléphone différent pour chaque source qu’on souhaite tracker ?

Cela dépend du niveau de précision que vous souhaitez dans la mesure de vos appels pour chacune de vos sources. Prenons un exemple.

Supposons que vous ayez des campagnes de référencement payant, avec un numéro de téléphone disponible pour vous contacter sur vos différentes landing pages. Voici le raisonnement que vous pouvez avoir sur le nombre d’appels que vous recevez via cette source :

J’investis sur plusieurs plateformes de référencement payant (par exemple, Google Ads et Microsoft Advertising) ET j’ai plusieurs campagnes en cours sur chacune de ces plateformes.

Niveau de précision 1 : Vous souhaitez simplement comparer le ROI de la source Référencement payant à celui des autres sources de trafic que vous administrez (SEO, sites référents, …), de par les contacts par téléphone qu’elles génèrent. Dans ce cas, un seul numéro de tracking attribué au SEA est suffisant pour mesurer tous les appels générés par cette source.

Niveau de précision 2 : Vous souhaitez en plus comparer le ROI de la source Google Ads par rapport à Microsoft Advertising. Vous pouvez alors mettre en place un numéro de tracking pour toutes vos landing pages Google Ads, et un autre pour toutes les landing pages Microsoft Advertising.

Niveau de précision 3 : Vous souhaitez comparer le ROI de vos différentes landing pages entre elles. Pour atteindre ce niveau de détail optimal dans votre analyse, il est recommandé de mettre en place un numéro de tracking pour chacune de vos différentes landing pages Google Ads et Microsoft Advertising. Ainsi, vous aurez le détail des appels passés depuis chacune de ces landing pages.

Bien entendu, cela reste valable si vous investissez sur une seule plateforme SEA ou bien si vous avez une seule campagne référencée dans une plateforme.

Commencez par formaliser clairement l’objectif que vous souhaitez atteindre en mesurant le nombre d’appels passés via vos sources de trafic. Priorisez ces sources selon vos enjeux pour savoir combien de numéros de tracking il est alors nécessaire de mettre en place. La quantité de numéros nécessaires peut également varier selon le nombre de site Web ou de points de vente que vous avez en charge.

 

Le numéro historique d’une entreprise peut-il être inclus dans le tracking ?

Vous avez un numéro de contact que vous utilisez depuis des années, que la plupart de vos clients connaissent et qui, avec un peu de chance, est un numéro facile à retenir. Il est donc normal de souhaiter le diffuser autant que possible, y compris dans vos campagnes de tracking. Cependant, c’est une pratique qui n’est pas forcément recommandée dans la mise en place du Call Tracking. Explications.

En pratique, il est possible de faire porter un numéro de téléphone déjà utilisé en tant que numéro de tracking. Mais dans le cadre de votre acquisition marketing, les appels de vos contacts déjà existants passés sur votre numéro historique risquent de fausser vos statistiques sur le nombre de nouveaux contacts générés par ce même numéro en tant que numéro de tracking.

De plus, vous pouvez tout à fait conserver votre numéro historique et le définir en tant que numéro de redirection de vos différents numéros de tracking. Rappelons que l’objectif des numéros de tracking affichés sur vos différents supports marketing est de mesurer le nombre de nouveaux contacts par téléphone générés par chacun d’entre eux. Ces contacts ne sont pas encore des « habitués » de votre marque et, pour la plupart, ils se rendent sur votre site pour la première fois. S’ils ont pris la décision de vous contacter par téléphone, ils n’auront donc pas besoin de se souvenir d’un numéro, car il sera à leur disposition sur la page affichée.

Ainsi, vos appels depuis vos différents numéros de tracking sont quand même redirigés sur votre numéro historique, et vos contacts qui le connaissent déjà peuvent continuer à appeler sur ce numéro sans problème. Et ce ne sera pas pénalisant dans votre analyse car votre objectif est de mesurer uniquement vos nouveaux contacts marketing.

 

Quels sont les coûts de la mise en place d’une solution de Call Tracking ?

Une nouvelle fois, cela dépend de votre besoin et de vos objectifs marketing. Dexem propose un forfait basé sur un abonnement mensuel au service, et un tarif selon le nombre de numéros souhaités et le temps de communication inclus.

L’abonnement inclut des accès illimités à la plateforme Cloud, une base de numéros de tracking et des minutes de communication inclus selon votre besoin.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions sur le type de forfait qui pourrait correspondre à votre besoin, ou bien mettre en place un essai gratuit de l’outil pendant 30 jours.

*          *          *

Voilà qui conclut cette première FAQ, qui ne manquera pas d’avoir sa suite très prochainement. La mise en place du Call Tracking est propre au contexte et au besoin marketing de chaque entreprise, mais elle ne vient pas pour autant perturber le système déjà en place. Au contraire, elle le complète pour vous permettre d’optimiser vos analyses et votre génération de leads.

 

Crédits photo : Peterson.fr